Les Kimonos de Jiu Jitsu Brésilien sont généralement fabriqués dans 3 matières principales :

- le tissu single weave : ce tissu économique apporte un confort adapté au sol et offre donc un bon rapport prix / résistance. C'est généralement le tissu des kimonos d'entrée de gamme au Brésil.
- le tissu double weave : appelé également tissu grain de riz, c'est généralement celui qu'on retrouve sur les kimonos de judo vendus habituellement dans le commerce. La résistance est liée au grammage et c'est donc les gros grammages qui sont privilégiés au judo. Pour le Jiu Jitsu Brésilien ce tissu n'est pas la norme car, contrairement au judo, une tenue lourde et épaisse gène les mouvements au sol .Il est cependant plus résistant que le single weave, assure une meilleure longévité de la tenue, mais au détriment du poids.
- le tissu GOLD WEAVE : apparu avec l'avènement du JJB, il est très reconnaissable et allie légèreté et résistance. Il facilite le travail au sol et assure une bonne longévité du kimono.

Les kimonos de Jiu Jitsu Brésilien KAMBO ou TUDO sont tous conçus avec du tissu GOLD WEAVE qui assure le meilleur compromis entre résistance et légèreté.

La coupe de kimono est elle aussi déterminante dans la pratique. En effet, la veste est soumise à des contraintes très fortes sur son ensemble.
I l est donc fréquent de trouver des vestes d'un seul tenant contrairement aux kimonos de judo.

De nombreux renforts viennent solidifier la veste notamment au niveau de l'évent latéral, des aisselles et du haut du dos.

Le pantalon lui aussi doit assurer une bonne résistance au travail au sol et pas uniquement sur les genoux, car, par exemple dans la garde les saisies au pantalon sont très fréquentes. Généralement c'est une grande partie de la face avant qui est doublée.

Les proportions de la veste diffèrent également de celle du judo : les manches sont plus courte pour éviter les saisies et le bas de veste remonte aussi plus haut pour, par exemple, éviter les étranglements à l'aide du bas de veste, rendre moins aisées les contrôles du corps et, il faut le reconnaître, afin que la veste se libère rapidement de la ceinture lors du combat, afin de l'utiliser dans des phase de contrôle des membres de l'adversaire.